dimanche 4 novembre 2012

Mahlorne T1 - Le Trait d' union des mondes - Jérome Camut


Comment vous dire ? Un livre dont l'intrigue paraît prometteuse...
Tenez lisez la quatrième de couverture  :

On trouve des traces de Malhorne à toutes les époques. De Malhorne ou de l’une de ses réincarnations. Des ossements, une empreinte de pied marquée à tout jamais dans le permafrost sibérien, une peinture rupestre, un symbole gravé sur un mégalithe, une statue figée en Louisiane et d’autres identiques à divers endroits du globe. Il est là. Depuis toujours. Jamais il n’a manqué un âge. Et pourtant, mis à part les siens, nul n’a jamais su qui il est, ni où il se trouve. Aujourd’hui, la traque a enfin commencé. Des hommes ont trouvé sa piste et la remontent inexorablement. Seulement voilà ! Avec six milliards d’êtres humains, il peut s’agir de n’importe qui. Et c’est peut-être vous, ou l’un de vos proches, mais vous ne le savez pas encore...
...et sincèrement elle l'est. Ajoutons en plus que le démarrage sur les chapeaux de roue n'est pas sans rappeler "Autremonde" de Tad Williams. Alors là je me dis que j'ai trouvé la perle du genre. Et ben non. Dommage.
Dès que la vilaine Fondation Prométhée entre en jeu il faudra attendre une bonne vingtaine de chapitre avant que l'histoire se relance. Le jeu de piste pour trouver Mahlorne sous couvert pseudo-scientifique est clairement aussi fastidieux pour les chercheurs que pour les lecteurs. Et j'ai bien failli lâché au cours de ces passages de dialogues creux menés par des personnages fades où la psychologie est de l'ordre du cliché. Après l'histoire connaît un nouveau regain, surtout quand le narrateur d'abord externe est remplacé par Mahlorne, là le style s'améliore, le conteur est chaud et c'est avec délice que nous nous glissons dans sa peau.

Un bémol, le truc qui me fait grincer des dents, le rôle de la femme dans ce bouquin qui se limite à la procréation et au sexe, heureusement qu'une journaliste se pointe pour savoir que, non, chères soeurs, nous ne sommes pas des utérus à pattes.

Aussi le livre aurait fait un bon roman jeunesse il a le mérite de visiter différents continents et de fait leurs peuplades, moeurs et coutumes, certes de façon ( très ) allégée mais pas inintéressante non plus, d'ailleurs l'anti-héro est ethnologue. Je ne crois pas que les éditeurs jeunesse apprécient les scènes olé-olé donc c'est mort pour la catégorie ( et puis peut être que l'auteur ne souhaitait pas ce positionnement ).

Néanmoins, il ne faut pas tirer sur le pianiste car malgré ces travers qui pourraient laisser un goût amer, j'ai lu le bouquin jusqu'au bout, et pas seulement pour le noter pour le Cercle d' Atuan, c'est que vraiment il a un je ne sais quoi d'intrigant et la fin promet un bon rebondissement sur le tome 2.
Alors en matière de lecture de l'imaginaire , ce livre est très bien pour les personnes qui ne sont pas des adeptes de la féerie



Quelques morceaux choisis

Contente toi de peu, amuse toi de tout.

Je pense que l'univers a crée la conscience humaine dans le seul but de se faire admirer.

Je pourrai débattre jusqu'à la folie de la prépondérance du verbe sur l'image.

8 commentaires:

  1. l'histoire de la 4ème de couv n'est pas sans me rappeler l'excellent film "the man from earth". Filmé en huit clos avec peu de moyen, c'est un film prenant, et pourtant, c'est surtout une longue discussion sur l'homme et un homme en particulier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis allée voir la BO du coup, je ne connais pas je ne suis plus trop cinéphile. Mais c'est troublant, en effet. Evidemment il n'est plus à l'affiche par chez moi.

      Supprimer
    2. J'ai vraiment la même lecture que toi : psychologie de bas étage, personnages ultra clichés et pourtant une vraie bonne idée de départ (j'ai gardé le souvenir fort de "faire lever la montagne" par la méditation). Je ne suis pas allé voir plus loin avec l'envie d'y aller, mais pas tant que ça, et puis si... et puis non..., bon allez on verra plus tard.

      Supprimer
    3. Pour la suite je fait le même constat, ira ira pas pfiou. J'ai tellement d'autre chose à lire. D'ailleurs il y a une paire de bijoux sur ton blog.

      Supprimer
  2. Comme toi j'ai trouvé des défauts à ce livre, mais j'ai vraiment aimé la visite des différentes époques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi les grands esprits se rencontrent lol

      Supprimer
  3. Jamais réussi à le finir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je comprends, j'ai eu du mal aussi par moments.

      Supprimer

Welcome